On compte des centaines d’accidents de la route chaque année. Certains d’entre eux sont dus aux mauvaises habitudes des automobilistes (excès de vitesse, consommation de médicaments, etc.). Par contre, d’autres sont causés par des usagers qui ont ignoré les signaux que leur corps leur envoyait. La plupart de ces conducteurs n’arrivent pas à évaluer les risques et les conséquences. Il est très important d’écouter son corps lorsqu’on est en train de conduire. Continuez la lecture de cet article pour savoir pourquoi. 

 

Les conséquences lorsqu’on ignore les signes de fatigue au volant 

Il y a plusieurs signes qui montrent qu’on est fatigué comme la difficulté de concentration, raidissement de la nuque, picotement des yeux, le regard qui se fixe, difficultés à trouver une position confortable, perte de mémoire, difficultés à maintenir une vitesse et une trajectoire constantes, douleurs de dos, etc. La fatigue se manifeste de façon cyclique. Lorsqu’une personne est fatiguée, les risques pour elle de causer un accident sont beaucoup plus grands. Sans que l’on s’en rende compte, la fatigue réduit considérablement nos facultés. Elle augmente les risques de dégradation de l’attention et de la vigilance, de viscosité mentale, de mauvais jugements, rétrécissement du champ visuel… Ainsi dès les premiers signes de fatigue, il faut s’arrêter et se poser pendant une heure ou deux. Écouter de la musique et entamer une conversation avec les passagers permettent aussi de combattre la fatigue au volant. Lors d’un long voyage en voiture, il faut nécessairement faire des pauses de 20 minutes chaque 2 h de route.  

 

Les conséquences de la somnolence au volant 

Lorsqu’un individu est en train de somnoler, il a du mal à rester éveillé. Il y a un grand risque pour qu’il s’endorme. Les signes qui le montrent sont : les bâillements, les paupières lourdes, les périodes de microsommeils, etc.).   Les principales causes sont : la dette de sommeil et la prise de médicaments (la somnolence fait partie des effets secondaires de nombreux médicaments). Avec la somnolence au volant, les risques de causer un accident sont multipliés par 8. Dans ce cas, faire une petite pause ne permet pas de retrouver tous ses réflexes. Il est impossible de lutter contre la somnolence au volant. Dès les premiers signes, il faut s’arrêter dans un lieu sécurisé pour se reposer. La plupart des accidents mortels sur l’autoroute sont causés par la somnolence. Les individus qui présentent des somnolences quotidiennes doivent prendre rendez-vous chez un médecin et se tenir à l’écart du volant. C’est aussi l’occasion pour détecter le symptôme du tunnel carpien ou faire une arthrographie distensive